La petite histoire du Chat Perché

2007

Création de l’Atelier du Singe de l’Au-delà, au squat du Boulon (62, rue Paul Verlaine à Villeurbanne)

2008

AOÛT Installation à la Friche RVI dans le 3e arrondissement de Lyon.

L’atelier est renommé “Atelier du Chat Perché” en référence au jeu, au tall-bike et au chat de l’atelier, le bien nommé Moquette (suivront Choucroute et Rustine)

2010

DÉCEMBRE Suite à l’incendie de la Friche RVI, l’atelier stocke ses affaires dans une cave

2011

MARS Installation dans le squat du 31BB (31 rue des Fontanières à Villeurbanne)

OCTOBRE Création de l’association et adhésion au réseau national l’Heureux Cyclage

NOVEMBRE Installation dans les locaux de l’Arche de Noé au 32 rue Montesquieu, dans le 7e arrondissement de Lyon

2012

Création de la CLAVette lyonnaise (Coordination Locale des Ateliers Vélo) avec 4 autres ateliers d’autoréparation

2014

JANVIER L’association emploie son premier salarié (contrat CUI)

1ère formation en mixité choisie qui lance les Heures Félines

En route pour la Vélorution Universelle à Grenoble

2016

JUILLET Installation dans le local du 29 rue Salomon Reinach

L’atelier accueille une deuxième salariée

2017

L’atelier lance des démarches pour l’utilisation d’outils informatiques libres

JUIN 1ère Vélorution “A l’Assaut du Gier” pour un itinéraire cyclable entre Lyon et Saint-Étienne

SEPTEMBRE L’Atelier Soudé est accueilli dans le local du Chat Perché

2018

JUIN L’atelier s’engage dans le collectif de quartier “Habitons Mazagran”

2020

MARS L’Atelier embauche sa troisième salariée

Un virus contraint à fermer l’atelier pendant deux mois

OCTOBRE Le Chat Perché milite pour le Vélo à Assistance Électrique sur ordonnance

2021

JANVIER La CLAVette embauche son 1er salarié pour favoriser l’essaimage des ateliers vélo dans la région lyonnaise

AOÛT Départ de 2 des salariées et nouvelle embauche

OCTOBRE Le Chat Perché fête ces 10 ans

NOVEMBRE 1er Chatminaire depuis 2ans

2022

DÉCEMBRE Fin du bail précaire au 29 Salomon Reinach : le chat retournera t-il à la rue ?

ET ENSUITE ?

A vous d’écrire la suite…